Compte-rendu de la première visite au MAC VAL

  Les élèves de l'UPE2A sont engagés dans un projet au long cours avec le MAC VAL. Nous vous en donnerons régulièrement des nouvelles, pour vous faire partager nos découvertes et notre travail.
  Voici le compte-rendu de notre première visite au musée. Chaque élève du groupe a écrit son propre compte-rendu et ces écrits nous ont permis de rédiger le texte commun que nous publions ici.


 Jeudi 24 janvier, nous sommes allés au musée du MAC VAL avec tout le groupe UPE2A. C’est le musée d’art contemporain de Vitry-sur-Seine.

   On a pris le bus devant le collège à 9 heures et nous sommes arrivés 30 minutes après au musée. On a rencontré Monsieur Arnaud, notre guide. On s’est présenté, il s’est présenté aussi. On a mis les manteaux dans un chariot et le guide a expliqué les règles que l’on doit respecter au musée. Tout est calme au MAC VAL, on n’a pas le droit de faire de bruit et c’est interdit de toucher les objets. On a le droit de regarder seulement, les sacs à dos sont interdits. Pendant la visite, tout le monde doit rester ensemble parce que le MAC VAL est très grand.

   On a commencé la visite : on a regardé une vidéo. Il y avait un monsieur qui écoutait de la musique sur un toit avec un disque. La musique était une musique du passé, c’est une musique de jazz. Le monsieur était à New York, il regardait dans le vide avec émotion. Le titre du film était Le Mal du pays, c’est une vidéo un peu triste qui donne la nostalgie.

   En sortant de la pièce, nous sommes allés regarder un écran qui nous montre 52 couleurs du ciel, cela a été compté par un scientifique. Au-dessous de l’écran, on voit des chaises blanches et bleues et des petits papiers par terre. En vrai il y a 53 couleurs du ciel, la 53e couleur, c’est sur les petits papiers.

   Dans la salle suivante, nous avons vu l’installation blanche, d’étranges ampoules reliées par des fils et reliées à six fauteuils. Quand tu regardes les fils (ou les tuyaux), tu te dis que ce sont des coeurs. C’est une œuvre en plastique qui nous donne des idées sur l’énergie humaine. Un élève trouve que cela ressemble à une machine de vol. Cette œuvre est la plus compliquée.

   Après, nous sommes allés au sous-sol pour regarder le mur des mots. Jean-Christophe Norman a été invité au MAC VAL pour réaliser son écriture sur le mur, ça a pris trois mois. Quand il est en France, il écrit en français, dans les autres pays il écrit en anglais. C’est l’écriture d’un artiste vivant. Avant, il faisait du sport mais il est tombé et il ne pouvait plus sortir de sa maison alors il a commencé à écrire. On a vu des photos de lui à New York qui écrit sur les trottoirs de cette ville. Monsieur Arnaud nous a distribué des feuilles pour nous montrer comment l’écriture du mur a été faite.

   Ensuite, on est allé voir des balançoires. Vous pouvez seulement les voir, vous ne pouvez pas vous asseoir ou jouer dessus. Les nombreuses balançoires représentaient les cartes des capitales de 40 pays. Nous avons fait un petit jeu : Monsieur Arnaud nous a donné un schéma des balançoires et on devait trouver notre pays et le pays où nous aimerions partir. C’est très difficile de chercher !

   Enfin, il nous a montré un tableau qui était peint avec des couleurs. Il y a deux hommes sans tête. On pense qu’ils sont morts ou qu’ils nagent. C’est bizarre.

   Nous sommes retourné à l’accueil pour récupérer notre veste et nous sommes montés dans le bus pour retourner au collège.

   C’était bien, on a bien aimé. On a plein de sorties qui sont encore prévues au MAC VAL le mois prochain.